Assemblée de la Marche des Solidarités les samedi et dimanche 27/28 avril


Les discussions menées ce week-end lors de l’Assemblée de la Marche des Solidarités à Paris ont abouti ce dimanche à formuler plusieurs propositions.

Est proposée l’organisation d’une deuxième Assemblée en septembre permettant d’enrichir et préciser ces propositions et de valider une plate-forme de la Marche. A celle-ci seront invité.es des organisations ou structures de coordination dans toutes les régions désirant s’affilier à la Marche ou se coordonner avec elle au niveau national de manière à en discuter les modalités.

Proposition de plate-forme de la Marche des Solidarités

– La Marche des Solidarités se bat contre le racisme et les discriminations sous toutes leurs formes et combat le fascisme.
Elle défend l’égalité des droits de toutes et tous sans différence d’origine, de nationalité ou de religion, la liberté de circulation et d’installation.
Elle revendique la régularisation de tous toutes les sans-papiers, l’accès sans condition à l’éducation, au logement et à la santé, la fermeture des centres de rétention, la fin des violences policières.

– La Marche des Solidarités repose sur l’implication centrale des immigré.es et racisé.es et de leurs formes d’auto-organisation (notamment les collectifs de sans-papiers et de jeunes migrant.es). Elle cherche à construire l’unité de toutes et tous sur les lieux de travail, les lieux de vie et les quartiers, la lutte collective et la solidarité.

– La Marche des Solidarités regroupe toutes les formes d’organisation nationale ou locale (collectifs, coordinations, assemblées, lieux culturels, clubs sportifs, associations, syndicats et/ou sections syndicales, organisations politiques…) et individus qui le souhaitent et qui partagent ces objectifs.

– Elle initie ou participe à des campagnes et actions qui permettent de rendre visible tous ces objectifs ou certains d’entre eux et de développer des luttes concrètes pour les atteindre. 

– Sur la région parisienne la Marche des Solidarités s’organise au travers de réunions hebdomadaires ouvertes à toutes et à tous. Ces réunions sont le lieu de validation de ses campagnes et actions et de leurs modalités. En cas de divergences non surmontées au consensus, ce sont les Collectifs de Sans-Papiers et de jeunes migrant.es qui tranchent.

Propositions d’organisation des réunions hebdomadaires de la Marche

– un secrétariat d’organisation est nommé sur base du volontariat comprenant au moins un.e représentant.e des collectifs des sans-papiers et/ou du collectif des jeunes chaque mois pour préparer les ordres du jour, assurer l’animation des réunions (avec limitation du temps des prises de parole) et la diffusion d’un relevé des décisions prises.
– les réunions pourront être divisées en deux parties : l’une en plénière et l’autre en groupes de travail

Propositions (non limitative) de groupes de travail

– appel et organisation de la marche des tirailleurs du 14 juillet en lien aussi avec critique des JO (passage de la flamme olympique ce jour-là sur Paris) – appel à l’organisation d’événements du même ordre dans les autres régions

– organisation d’une mobilisation le 14 juin en réponse à l’appel lancé en Grèce un an après le refoulement d’un bateau par les gardes côtes et les agents de Frontex ayant provoqué la mort de plus de 600 migrant.es. Le directeur de Frontex qui avait dû démissionner est aujourd’hui une des têtes de liste du RN aux Européennes.

– mise en place d’un groupe de travail pour réfléchir et proposer des modalités d’action pour gagner des régularisations collectives

– groupe de travail pour produire des documents écrits et/ou vidéo sur les expériences d’organisation et/ou de luttes menées par les collectifs de sans-papiers


Programmes de l’Assemblée :
  • Samedi 27 avril matin – 9H30 à 12H30
    Lieu : Bourse du travail de Paris (3 Rue du Château d’Eau, 75010 Paris)
    Salle : Louise Michel
    Programme : Séance plénière
    – d’où vient la marche des solidarités, son histoire depuis 2018
    – situation politique sous la loi Darmanin
    – situation des sans-papiers et des jeunes mineurs isolé.e.s
  • Samedi 27 avril après-midi 13H30 à 15H00
    Lieu : Bourse du travail de Paris (3 Rue du Château d’Eau, 75010 Paris)
    Programme : 3 Groupes de travail sur l’organisation (les thèmes seront confirmés lors de la conclusion de la séance plénière du matin)
    Groupe de travail 1 – Plateforme et principes de la Marche des Solidarités,
    Groupe de travail 2 – Communication de la Marche des Solidarités,
    Groupe de travail 3 – Collectifs et réseaux autour de la marche : comment reproduire l’expérience de l’AG soins antiracistes pour développer des collectifs antiracistes avec des syndicalistes et de travailleur.se.s d’un même secteur qui s’organisent ensemble
  • Samedi 27 avril après-midi 15H30 à 17H00
    Lieu : Bourse du travail de Paris (3 Rue du Château d’Eau, 75010 Paris)
    Programme : 4 groupes de travail autour d’actions (les thèmes seront confirmés lors de la conclusion de la séance plénière du matin)
    Groupe de travail 4 – Actions pour la régularisation, campagne préfectures
    Groupe de travail 5 – Jeux Olympiques : Arrivée à Paris le 14 juillet et organisation d’un défilé des tirailleur.se.s d’hier et d’aujourd’hui
    Groupe de travail 6 – Actions des Jeunes du parc de Belleville
    Groupe de travail 7 – Se défendre contre la loi Darmanin
  • Dimanche 28 avril matin de 9H30 à 12H30
    Lieu : En Gare de Montreuil 81 Rue Michelet, 93100 Montreuil
    Programme : Retour de séance plénière, des différents groupes de travail et perspectives
Pourquoi cette Assemblée ?

Pour discuter de la situation créée par le vote de la loi Darmanin, par le durcissement des politiques anti-migratoires, racistes et sécuritaires et par la progression du danger fasciste
Pour faire le bilan du mouvement
Pour définir stratégie et modalités d’action adaptées (réseaux de défense des et autour des collectifs de sans-papiers, comment gagner des régularisations, lutte contre le racisme et le fascisme…)
Pour adapter le fonctionnement de la Marche des Solidarités, pour intégrer et impliquer les nombreuses personnes et réseaux qui ont participé ces derniers mois

Pour qui est cette assemblée ?

Cette assemblée est ouverte à tou.te.s celles et ceux qui ont participé à la Marche des Solidarités, aux représentant.e.s de syndicats, organisations, associations qui souhaitent s’associer à la Marche des Solidarités !